La dépression n'est pas vécue de la même façon chez les hommes et chez les femmes. Non seulement les femmes sont davantage susceptibles de connaître une dépression nerveuse, mais les causes et les symptômes sont souvent différents des hommes. Apprendre à identifier ces symptômes vous permettra de soigner et guérir la dépression plus rapidement.

La dépression est une maladie sérieuse qui peut avoir un impact sur toutes les facettes de votre vie. Elle peut impacter votre vie sociale, vos relations familiales, votre carrière et votre estime de soi. Si vous vous sentez triste, coupable, fatiguée, vous pouvez souffrir de dépression nerveuse. C'est quelque chose qui n'est pas rare chez les femmes. Environ 12 millions de femmes vivant aux Etats Unis connaissent une dépression chaque année. Environ une femme sur huit peut s'attendre à connaître une dépression au cours de sa vie.

Les causes de la dépression chez les femmes

Il y a environ deux fois plus de femmes que d'hommes parmi les dépressifs. On retrouve cette différence liée aux sexes dans la plupart des pays développés. Beaucoup de théories tentent d'expliquer ce large écart pour comprendre pourquoi la dépression est si répandue chez les femmes. Beaucoup de causes sont impliquées (biologiques, psychologiques, sociales)

Causes de la dépression chez les femmes
Dépression chez les femmes: facteurs et causes biologiques
Syndrome prémenstruel La fluctuation des hormones pendant le cycle menstruel peut être à l'origine du symdrome prémenstruel dont les symptômes sont l'irritabilité, la fatigue et une forte réactivité émotionnelle. Environ 70% des femmes se plaignent de ce type de symptômes avec une douleur plus ou moins forte selon les cas.
Etre enceinte / La grossesse Les nombreux changements hormonaux qui se produisent pendant la grossesse peuvent contribuer à la dépression, en particulier chez les femmes plus sensibles. D'autres problèmes liés à la grossesse comme la stérilité ou une grossesse non souhaitée peuvent jouer un rôle dans la dépression.
Dépression postpartum Beaucoup de nouvelles mères font l'expérience du "baby blues". C'est une réaction normale qui ne reste que quelques semaines. Cependant, cela peut durer plus longtemps et prendre la forme d'une dépression chez certaines femmes. Cette forme de dépression est connue sous le nom de dépression postpartum. et serait déclenchée par les fluctuations hormonales.
Périménopause et ménopause Les femmes sont davantages exposées aux risques de la dépression nerveuse pendant la périménopause, la période précédent la ménopause pendant laquelle les hormones chargées de la reproduction changent beaucoup. Les femmes ayant des antécédents de dépression sont également plus sujettes à connaître une dépression pendant la ménopause.
Dépression chez les femmes: facteurs sociaux et culturels.
Responsabilités Les femmes sont souvent écrasées par toutes les responsabilités du quotidien. Plus elle a de rôles à jouer (mère, femme mariée, travail), plus elle peut se sentir vulnérable et soumise au stress qui en découle. On retrouve plus souvent la dépression chez les femmes qui reçoivent peu d'aide dans l'éducation et de leurs enfants et l'entretien de la maison. Les mères célibataires sont d'ailleurs plus sujettes à risque. Les mères célibataires sont trois fois plus nombreuses que les mères mariées à connaître un épisode de dépression nerveuse.
Abus sexuel ou physique Un abus sexuel ou physique peut jouer un rôle déclencheur de dépressoin chez les femmes. On constate ainsi des taux élevés de dépression chez les femmes victimes de viol. En outre le harcèlement sexuel peut aussi contribuer à la dépression.
Relation amoureuse difficile Tandis que les taux de dépression sont plus faibles chez les femmes célibataires que chez les femmes divorcées, les bénéfices du mariages et sa contribution au bien-être sembles être plus élevés chez les hommes que chez les femmes. Le manque d'intimité et d'implication du mari sont souvent liés à la dépression chez les femmes.
Pauvreté Les mères célibataires connaissent les plus grands taux de pauvreté en comparaison aux autres groupes démographiques. La pauvreté est facteur de stress qui peut conduire à la dépression.
Dépression chez les femmes: facteurs physiologiques
Accumulation de tensions Les femmes ont tendance à ruminer leur problème pendant leur dépression. Cela inclut de pleurer pour soulager la tension émotionnelle, de réfléchir aux causes pour lesquelles elles sont déprimées, et de ne parler à leurs amis que de leur dépression. Cependant, ces mécanismes ne font que maintenir la dépression et même l'empirent. Les hommes, au contraire, essaient de se divertir lorsqu'ils souffrent de dépression. La distraction et les loisirs sont bien plus efficaces pour lutter contre la dépression.
Sensibilité au stress Les femmes ont plus de chance que les hommes de développer une dépression nerveuse et à des niveaux de stress inférieurs. De plus, les femmes répondent au stress de façon différente pour des raisons physiologiques. Les femmes produisent plus d'hormones que les hommes et la progestérone (une hormone secrétée par les ovaires) empêche le système de réduire les hormones du stress.
Puberté et image de notre corps Les différences de sexe dans la gestion de la dépression commencent dès l'adolescence. Par exemple, l'image que se font les femmes de leur corps au moment de la puberté est lié à leur estime de soi et une faible estime de soi est un facteur à risque de dépression.