Quels sont les symptômes de la dépression postpartum?

La dépression postpartum partage les mêmes symptômes que le baby blues (changement d'humeur, tristesse, insomnie, irritabilité), mais d'une façon accrue. L'anxiété est aussi beaucoup plus développée dans la dépression postpartum: vous pouvez par exemple trop vous inquiéter pour la santé et le bien-être de votre bébé. Ces inquiétudes peuvent se transformer en obsessions au point d'en arriver à penser à se faire du mal ou faire du mal au bébé.

Les signes et symptômes de la dépression postpartum sont les suivant:

  • Manque d'intérêt dans votre bébé
  • Sentiments négatifs à propos de votre enfant
  • Vous ne prenez plus assez soin de vous-même
  • Perte d'intérêt pour les choses que vous aimiez faire auparavant
  • Manque d'énergie et de motivation
  • Faible estime de soi
  • Vous dormez trop ou pas assez (insomnie)
  • Pensées récurrentes à propos de la mort
  • Pensées suicidaires

Quelles sont les causes de la dépression postpartum?

Les causes exactes de la dépression postpartum sont mal connues, mais un certains nombre de facteurs ont été identifiés comme pouvant être à la source du problème. Les changements hormonaux rapident qui accompagnent la grossesse et la naissance peuvent déclencher la dépression. Par exemple, après la naissance, les femmes connaissent une grosse baisse en oestrogène et en progestérone (hormones secrétées par les ovaires pendant le cycle menstruel). Les niveaux de thyroide peuvent également fortement chuter, ce qui conduit à la fatigue et à la déprime. Ces changements hormonaux (en plus des changements dans la pression du sang dans le système artériel, du système immunitaire et du métabolisme que les nouvelles mères connaissent) jouent tous un rôle dans la dépression postpartum. En théorie, les femmes plus sensibles à ces variations hormonales seraient donc plus propices à développer une dépression postpartum.

Les femmes qui viennent juste de donner naissance connaissent également des changements physiques et émotionnels. Elles peuvent encore avoir des douleurs suite à la grossesse et à la naissance. Elles peuvent également avoir du mal à regagner leur poids d'origine, ce qui peut les amener à avoir un doute sur leur niveau d'attraction physique et sexuel. En plus de ces changements corporels, elles doivent s'adapter à un nouveau style de vie. Ce changement de style de vie peut être particulièrement difficile pour les femmes qui sont maman pour la première fois et qui doivent s'habituer à une toute nouvelle identité. Le stress d'avoir à s'occuper d'un nouveau né peut également avoir son importance, sans compte un rythme du sommeil perturbé pendant la nuit. Enfin, elles peuvent se sentir dépassées par les responsabilités et douter de leur capacité à prendre soin du bébé. Tous ces facteurs pychologiques peuvent déclencher la dépression postpartum.

Est-ce que j'ai des chances de développer une dépression postpartum?

Les femmes ayant déjà souffert de dépression ont plus de chance de connaître un épisode de dépression postpartum. Même chose si vous avez connu des désordres dysphoriques prémenstruels, si la grossesse n'était pas voulue ou si vous avez eu une dépression postpartum à l'occasion d'une grossesse précédente.

Des événements stressant durant la grossesse ou à la naissance augmentent la possibilité d'avoir une dépression postpartum. Cela peut inclure: des problèmes prénataux, une naissance prématurée ou une maladie pendant la grossesse. Enfin, les études ont montré que les femmes ayant des difficultés dans leur couple ou ayant un faible soutien familial ont plus de chance de développer cette forme de dépression.

Si vous avez donné naissance récemment ou avez un de ces facteurs à risque, il est donc important que vous essayiez d'identifier ces symptômes pour les soigner plus rapidement.