Comment arrêter de boire?

La première étape à franchir est de reconnaître que vous avez besoin d'arrêter. Vous devez admettre qu'en dépit des apparences, l'alcool vous fait plus de mal que de bien. Vous devez croire qu'il y a une meilleure façon de vivre votre vie et arrêter de penser que le futur peut faire peur sans l'alcool. Si l'avenir vous rend anxieux, dites vous de ne pas boire juste pendant ne journée. Si une journée vous paraît trop long, dites vous de ne pas boire dans toute l'heure qui vient. Apprenez à vivre sans l'alcool jour par jour, heure par heure ou minute par minute. Le plus important est que vous arriviez à ne pas boire dans l'instant. A cet instant présent, vous n'avez pas besoin de vous préoccuper du reste de votre vie. Concentrez vous juste sur le fait de ne pas boire. Si vous rencontrez des gens dans des groupes de soutien, il y aura des personnes à qui parler pendant les moments difficiles.

Que se passe-t-il en cas de rechute?

Si vous rechutez dans l'alcool, la meilleure chose à faire est de redevenir sobre dès que possible et de revenir à votre traitement. Parlez en à un ami en qui vous avez confiance, à un membre de votre famille ou un professionnel de santé et suivez votre traitement de la meilleure façon possible. En cas de rechute, vous n'avez pas à vous sentir honteux ou en colère envers vous-même. Concentrez plutôt votre énergie sur le fait de ne pas boire à nouveau et essayez d'apprendre de ce qui vient de se passer. Quels ont été les éléments déclencheurs? Avez-vous bien suivi votre traitement à la lettre? Quelles sont les choses que vous pouvez encore améliorer?

Que faire pour améliorer ma santé?

Si vous vous sentez prêt à améliorer votre condition, vous êtes déjà sur la bonne voie. Voici quelques pistes à suivre:

  • Trouvez une manière d'apprécier votre vie quand vous êtes sobre. Essayez de nouvelles activités ou de nouveaux loisirs, passez plus de temps en famille ou avec des amis.
  • Restez à l'écart des endroits ou des gens qui vous donnent envie de boire. Il est plus sage d'éviter les rassemblements dont le seul but est de "boire un coup".
  • Ayez conscience que vous pouvez et vous avez le droit de dire non à tout moment. Si vous ne voulez pas que les gens commencent à se poser des questions, prenez un jus de fruit ou un soda.
  • Ayez conscience de vos propres tentations. Rappelez-vous des événements qui vous ont donné envie de boire (une dispute, une mauvaise journée) et trouvez le moyen de surmonter ces événements avec votre famille ou les gens qui vous soutiennent.
  • Gardez une trace écrite de vos humeurs. Tenez un journal de votre traitement et de votre comportement afin de pouvoir identifier plus tard les événements sources de problèmes.
  • Apprenez des exercices de relaxation pour réduire votre stress.
  • Mangez sainement, faites de l'exercice et ne négligez pas votre sommeil.

Comment aider quelqu'un souffrant d'alcoolisme et de dépression?

  • Renseignez-vous sur la dépression et sur la dépendance à l'alcool
  • Ne vous tenez pas responsable de la situation. Gardez-en tête que la personne que vous aimez souffre de deux maladies que l'on peut soigner et que vous n'êtes pas responsable du problème.
  • Faire en sorte que la personne que vous aimez se sente mieux ne doit pas être un fardeau pour vous ou une nouvelle responsabilité dans votre vie. Encouragez la à aller voir un professionnel de santé pour en parler.
  • Venez en parler avec elle quand vous êtes calme et qu'elle semble reposée et sobre. Ne menacez pas d'appeler la police ou de l'envoyer à l'hôpital à moyen que vous pensiez ce que vous dites et que vous y soyez préparé.
  • Ne rendez-pas la facile aux mauvaises habitudes de la personne que vous aimez. Par exemple, ne lui prêtez pas d'argent si vous pensez que ce sera dépensé dans la boisson. Ne mentez pas aux autres sur sa condition et n'essayez pas de la "couvrir".
  • N'utilisez pas les sentiments de culpabilité pour inciter la personne que vous aimez à s'en sortir.
  • Donnez le meilleur de vous-même et soyez patient dans le processus de guérison. La situation ne s'améliorera malheureusement pas du jour au lendemain.
  • Accordez lui du temps à passer avec son groupe de soutien au fur et à mesure qu'elle guérit.
  • N'oubliez pas de prendre aussi soin de vous. Allez voir un professionnel de santé pour avoir de l'aide si vous en sentez le besoin.
  • Ne perdez jamais espoir.