Qu'est-ce que la dépression majeure?

La dépression majeure est un état mélancolique ou un état de tristesse qui persiste dans le temps. A la différence d'un coup de déprime passager, la dépression majeure peut avoir de graves conséquences sur les pensées d'une personne dépressives, sur son comportement, son humeur et sa santé. Pour des raison encore mal connues, la dépression est deux fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Plus de la moitié des personnes qui ont souffert de dépression majeure connaissent une rechute dans la dépression avec une intensité qui varie selon les cas. Sans traitement, la gravité de la dépression majeure et la sévérité des symptômes tendent à empirer avec le temps. Si elle n'est pas soignée, il est possible que la dépression conduise au suicide.

La dépression majeure, aussi connue sous le nom de dépression sévère, dépression clinique ou encore dépression unipolaire, est une forme parmi d'autres du trouble dépressif. Les autres troubles dépressifs sont la dysthymie (forme de dépression chronique moins grave que la dépression majeure) et la dépression bipolaire (phase dépressive qui suit la phase maniaque lors du trouble bipolaire)

Les symptômes de la dépression majeure

Le diagnostic du premier épisode de dépression majeure n'est pas forcément évident si la dépression s'installe de façon graduelle. Les symptômes de la dépression majeure sont généralement un changement de personnalité significatif par rapport à l'état d'une personne avant la dépression. Les symptômes de la dépression majeure sont:

  • Une humeur triste persistante
  • Une humeur irritable
  • Des troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie)
  • Des troubles de l'appétit
  • Difficultés à se concentrer ou des troubles de la mémoire
  • Perte d'intérêt et de plaisir à faire des activités qui étaient appréciées avant la dépression
  • Sentiment de culpabilité ou de honte sur sa condition
  • Sentiment d'être sans espoir
  • Pensées récurrentes sur la mort, pensées suicidaires
  • Persistance de certains symptômes physiques qui n'arrivent pas être soignés comme les maux de tête, les nausées ou les douleurs chroniques

Lorsque plusieurs de ces symptômes de la dépression majeur se produisent en même temps et sur une durée d'au moins 15 jours, un traitement et des soins sont nécessaires.

Les causes de la dépression majeure

Il n'existe pas une seule et unique cause de la dépression majeure. Des facteurs psychologiques, biologiques et environnementaux peuvent tous être des causes de la dépression. La noradrénaline, la sérotonine et la dopamine sont les trois principaux neurotransmetteurs (les substances chimiques qui transmettent les signaux électriques dans le cerveau) impliqués dans la dépression. La plupart des médecins pensent qu'un déséquilibre chimique entre ces neurotransmetteurs peut être la cause d'une dépression majeure. Ainsi, les antidépresseurs fonctionnent en rétablissant cet équilibre et modifiant la sensibilité des récepteurs qui captent ces substances chimiques.

Les scientifiques pensent également qu'il existe des prédispositions génétiques à la dépression majeure. Il y a donc un risque plus grand de développer une dépression si des antécédents de la maladie existent dans la famille. Les événements marquants de la vie comme la mort d'un proche, un grand changement, un stress chronique, l'abus d'alcool ou de drogue peuvent aussi déclencher des épisodes de dépression. Certaines maladies comme les maladies cardiaques, le cancer et certains médicaments sont susceptibles de causer une dépression.

Comment soigner la dépression majeure

Même si la dépression majeure peut avoir des effets dévastateurs, il est important de savoir qu'elle peut être soignée complètement. Entre 80% et 90% des personnes diagnostiquées comme souffrant de dépression majeure retrouvent une vie parfaitement normal. Il existe de nombreux traitements qui sont choisis en fonction de la sévérité et des symptômes de la dépression. Les trois principaux types de traitements de la dépression majeure sont: les médicaments (antidépresseurs), la psychothérapie et la sismothérapie (aussi appelée "életrochocs"). La stratégie de traitement utilisée est généralement une combinaison d'antidépresseurs et de psychothérapie. Le système de soutien familial est également important pour soigner la dépression, tout en conservant une hygiène de vie saine (alimentation et sport).

Les antidépresseurs

Il faut généralement deux à quatre semaines pour que les antidépresseurs commencent à faire leurs effets, et sixe à 12 semaines pour qu'ils soient complètement efficaces. La recherche à montré que les déséquilibres dans les neurotransmetteurs comme la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline pouvaient être soignés par les antidépresseurs (pour plus d'informations, consulter notre article sur les types d'antidépresseurs: ISRS, IMAO et antidépresseurs atypiques)

La psychothérapie

La thérapie cognitive et comportementale et la thérapie interpersonnelle sont les deux principales psychothérapies qui permettent de soigner la dépression majeure. La thérapie cognitive et comportementale permet de transformer les ruminations de la dépression et les pensées négatives en pensées positives. La thérapie interpersonnelle permet d'améliorer vos relations avec les autres et de corriger les problèmes relationnels qui peuvent être la cause de la dépression.

La sismothérapie (électrochoc)

Les électrochocs sont un traitement très efficace pour les cas de dépressions majeures les plus sévères. Dans les cas où les antidépresseurs et la psychothérapie ne fonctionnent pas pour soigner la dépression, le traitement par sismothérapie peut être considérée comme alternative. La sismothérapie est aussi une solution à prendre en compte lorsque pour une raison ou une autre la personne dépressive ne peut pas prendre de médicaments (par exemple à cause des effets secondaires des antidépresseurs).

Les effets secondaires des antidépresseurs

Environ 50% des personnes qui prennent des antidépresseurs souffrent de leurs effets secondaires, en particulier pendant la première semaine de traitement. Les effets secondaires qui sont trop gênant peuvent être réduits en changeant la dose de médication, en changeant d'antidépresseur, ou encore en prenant des médicaments supplémentaires pour les soigner. Dans tous les cas, vous ne devez jamais modifier vous-même la dose de vos antidépresseurs, parlez-en d'abord à votre médecin.

  • Effets secondaires des antidépresseurs ISRS: ce sont les antidépresseurs le plus souvent prescrits, comme le Prozac, le Paxil ou le Zoloft. Les effets secondaires sont la nausée, l'insomnie, la  diarrhée, l'agitation et l'impulsivité
  • Effets secondaires des antidépresseurs trycycliques: bouche sèche, constipation, problèmes de vessie, troubles de la vision, vertiges, gain ou perte de poids
  • Effets secondaires des antidépresseurs IMAO: c'est la plus ancienne catégorie d'antidépresseurs, et ils comportent des risques d'hypertension qui nécessite un régime alimentaire très stricte. A celà s'ajoute les risques de constipation, maux de tête, et d'insomnie (entre autres)