Causes et facteurs à risque déclencheurs du trouble bipolaire

La recherche médicale indique que certaines personnes ont des prédispositions génétiques au trouble bipolaire. Malgré tout, le lien génétique et l'hérédité du trouble bipolaire n'existent pas chez tout le monde, preuve que des causes et des facteurs externes jouent un rôle dans le déclenchement de la maladie.

Voici une liste de causes externes au trouble bipolaire:

  • Le stress: le stress sévère ou un choc émotionnel peuvent déclencher une phase de dépression ou de manie chez les personnes ayant une prédisposition génétique au développement du trouble bipolaire. Le stress peut aussi agraver l'intensité d'une des deux phases bipolaires ou allonger sa durée.
  • Une événement majeur: Des événements majeurs de la vie, qu'ils soient bons ou mauvais, peuvent déclencher un trouble bipolaire. Ces événements sont généralement un changement radical ou soudain dans la vie comme le mariage, la rentrée dans la vie active, un nouveau travail ou le départ en retraite.
  • L'abus de substance ou de drogue: Même si l'abus de substances ne causent pas le trouble bipolaire, il peut faire survenir un épisode de manie ou dépression ou faire empirer une de ces phases. Les drogues comme la cocaine, l'ecstasie et les amphétamines peuvent déclencher la phase maniaque, tandis que le l'alcool et les tranquilisants peuvent déclencher la phase dépressive.
  • Les médicaments et antidépresseurs: Certains médicaments, en particulier les antidépresseurs, peuvent provoquer une phase maniaque. Il en va de même pour les coupe-faim, la caféine et les médicaments soignant la thyroïde.
  • Les changements de saison: Les épisodes de manie et de dépression se succèdent souvent au rythme des saisons. Les phases maniaques sont plus répandues pendant l'été, tandis que les phases de dépression bipolaire surviennent plus souvent pendant l'automne, l'hiver et le printemps.
  • L'absence de sommeil: Le manque de sommeil (parfois le simple fait de sauter quelques heures de repos) peut provoquer un épisode maniaque.

Trouble bipolaire et suicide

La phase de dépression bipolaire est souvent un épisode de dépression majeure intense et présente donc un risque de suicide sérieux. Ainsi, les personnes souffrant de dépression bipolaires présentent plus de risque de passage à l'acte du suicide que les personnent souffrant de dépression "classique". De plus, les tentatives de suicides des dépressifs bipolaires sont plus souvent mortelles que les autres.

Les risques de suicide sont encore plus élevés chez les personnes bipolaires qui ont connu un nombre élevé de dépressions bipolaires ou d'épisodes mixtes avec un passé composé d'abus d'alcool ou de drogues, ou qui ont des antécédents familiaux avec des cas de suicide.

Les signes d'alerte du suicide sont:

  • Parler de la mort ou du suicide
  • Se sentir sans espoir
  • Avoir l'impression d'être inutile ou d'être un poids pous les autres
  • Mettre toutes ses affaires en ordre et laisser sous-entendre que l'on dit "au revoir"
  • Agir en se moquant des conséquences de ses actes
  • Chercher à se procurer des armes ou des médicaments qui pourraient être utilisés pour commettre un suicide

Si vous connaissez quelqu'un qui a des pensées suicidaires, ou si vous-même vous sentez suicidaire, recherchez de l'aide immédiatement. Vous pouvez rencontrer un médecin, vous rendre à l'hôpital ou appeler Suicide Ecoute au 01 45 39 40 00
Si vous pensez qu'un acte de suicide est imminent, appelez la police ou les pompiers immédiatement et restez auprès de la personne jusqu'à ce que les secours arrivent.

Chercher de l'aide pour soigner le trouble bipolaire

Vivre avec un trouble bipolaire qui n'est pas traité et soigné peut vous causer des problèmes dans tous les aspects de votre vie, que ce soit dans votre carrière ou vos relations avec les autres. Diagnostiquer le trouble bipolaire aussi tôt que possible et commencer un traitement adapté peut vous aider à éviter les complications de cette maladie. Même si gérer le trouble bipolaire n'est pas toujours facile, la maladie ne doit pas avoir le dessus sur votre vie. Pour cela, il est donc essentiel d'aller consulter votre médecin pour en comprendre tous les défis et pour apprendre vivre avec.