La boulimie est un trouble alimentaire qui consiste à ingérer des aliments de façon répétée une à plusieurs fois par jours et à faire des efforts presque désespérés pour éviter toute prise de poids (par exemple en se faisant vomir). La boulimie touche principalement les femmes et 90% des personnes qui souffrent de boulimie sont des personnes de sexe féminin qui sont adolescentes ou jeunes adultes.

Signes et symptômes de la boulimie

Les personnes atteintes de boulimie essaient généralement de cacher leur situation à cause de la honte qu'elles ressentent sur leur incapacité à se contrôler.

  • Incapacité à contrôler vos envies de manger: manger jusqu'à ce se sentir mal ou ressentir des douleurs
  • Manger en cachette: aller à la cuisine lorsque tout le monde est au lit, vouloir manger seule
  • Manger des quantités inhabituelles de nourriture
  • Aller aux toilettes après le repas - tirer la chasse d'eau pour cacher le bruit du vomissement
  • Prendre des laxatifs ou des diurétiques après le repas
  • Faire du sport de façon intensive après le repas (course à pieds, aérobique)

Les causes de la boulimie

De nombreux facteurs peuvent provoquer la boulimie et il n'y a généralement pas de cause unique. Ainsi, même si une faible estime de soi et l'inquiétude sur son propre poids jouent un rôle dans la boulimie, il existe des causes sociales, psychologiques et biologiques.

Les principales causes et facteurs à risque de la boulimie sont les suivant:

  • Ne pas être satisfaite de son image corporelle: tous les médias mettent en avant la minceur et la beauté comme objectifs à atteindre, ce qui peut créer un sentiment de frustration et de déception chez les femmes les plus jeunes
  • Avoir une faible estime de soi: les personnes qui se sentent inutiles ou qui ont l'impression de ne pas être assez attirantes peuvent présenter un risque de boulimie. Les facteurs qui peuvent contribuer à une faible estime de soi sont la dépression, le perfectionnisme ou un environnement familial compliqué.
  • Les régimes répétés: les personnes qui font très régulièrement des régimes ont plus de probabilité un carctère boulimique. En effet, le fait de se priver sans cesse de nourriture peut provoquer des envies de manger encore plus fortes.
  • Avoir une profession tournée vers l'image de soi: les personnes dont le métier est basé sur l'apparence sont plus fragiles face au risque de déveloper un trouble alimentaire. Cela concerne par exemple les danseuses, les mannequins, les gymnastes ou les acteurs.
  • Les changements importants de l'existence: la bouliie est souvent provoquée par les phases stressantes de changement ou de transition comme la puberté, l'entrée à la fac ou une rupture sentimentale. Le fait de manger et de se faire vomir peut être considéré comme une façon déguisée de se débarrasser de son stress.

Liens entre dépression et boulimie

Souvent masquée par les effets de la boulimie, la dysthymie (une forme moins sévère de dépression) est un état que l'on retrouve souvent chez les boulimiques. En effet, les boulimiques souffrent souvent d'une faible estime de soi qui se combine à la recherche du perfectionnisme dans toutes leurs actions. Par conséquent, une faible confiance en soi combinée à un début de dysthymie peut rendre certaines personnes vulnérables face au risque de la boulimie. Ce phénomène toucherait particulièrement les adolescents qui sont souvent du mal à accepter leur image auprès des autres à cause de la puberté et des changements corporels qu'ils peuvent connaître.